Article paru dans l'union lorsque les pinceaux voyageurs ont édité leur deuxième livre

Publié le 17 Février 2014

Célestin Bartizel président de l'association Les pinceaux voyageurs et Jean Denis, le fondateur

Voyage pictural. Une petite trentaine de peintres et aquarellistes du Soissonnais ont à nouveau réuni leurs meilleures œuvres dans un beau livre. Cette fois, ils ont suivi le cours de l'Aisne et traversé la Marne, les Ardennes et l'Aisne en toute convivialité, croquant la beauté et la singularité des rives sous les parasols ou les parapluies.

Cherche amateurs, dessinateurs, peintres, aquarellistes, aimant travailler en plein air

sur le sujet et profiter des expériences des autres dans une ambiance sympathique et

conviviale. Depuis seize ans à Soissons, ils sont quelques dizaines à se retrouver

chaque mois, crayons, pinceaux et carnet en poche pour arpenter sans relâche

les chemins de la région. Les Pinceaux voyageurs comme ils ont décidé de se nommer,

produisent des tableaux, participent à quelques expositions chaque année, mais ils ont une

autre corde à leur arc. Ils sont aussi auteurs et viennent en effet tout juste de publier leur

second livre. Un beau livre d'art conçu comme un carnet de voyage qui suit cette fois le

cours de l'Aisne. Leur premier ouvrage baptisé Sur le vif, avait déjà réuni leurs plus belles

aquarelles. Ils ont donc à nouveau choisi de conserver dans un livre, les œuvres réalisées

au cours de leur périple artistique de Saint-Ménehould à Vic-sur-Aisne en passant par

Vouziers, Fismes ou Soissons. De Rembercourt-Sommaines à Compiègne, la rivière Aisne

offre des paysages qu'ils faut aller dénicher au creux des vallons, à l'ombre des petites

églises, des châteaux, des vieux lavoirs. Il y a les points de vue, les angles que chacun a

choisis, mais aussi la faune et la flore croquées d'après nature puis peaufinées en atelier.
« Nous partons chaque troisième samedi après-midi du mois avec un professionnel qui nous

oriente, nous conseille, nous permet de faire les progrès que l'on souhaite », indique

Célestin

Bartizel, président de l'association. « Nous travaillons toujours en plein air », assure Jean

Denis qui fut le président fondateur de l'association et qui continue de partager leur

enthousiasme. Parfois deux fois dans le mois à la belle saison, les joyeux pinceaux

voyageurs chargent leur matériel, plient leur petit siège et leur parasol ou parapluie,

rangent leurs pinceaux et leurs crayons, fusains ou pastels pour ouvrir les yeux et l'esprit

sur un sujet de prédilection. Certains préfèrent les paysages, d'autres les angles plus

insolites, un détail d'architecture, un ange, une fleur, une grange, un arbre. Peu de

personnages même s'ils se sont parfois croqués entre eux.
Authentiques talents
Le premier livre était sorti en 2003. « Nous n'étions que six au départ et d'autres peintres

amateurs sont rapidement venus nous rejoindre. Un jour on s'est dit : « Et si on faisait un

livre ? » et tout est parti. Olivier Legrand, notre « pro » était déjà avec nous. Dès 2009,

nous nous sommes lancés sur le second livre. Cette fois en débordant largement de notre soissonnais. »
C'est ainsi que l'idée de suivre le cours de l'Aisne est venue. 353 kilomètres de rivière qui

traverse la Marne, les Ardennes, l'Aisne et l'Oise. Trois régions et cinq départements

pour s'installer en pleine nature, dans la voiture quand il pleut ou sur une terrasse de

café quand c'est possible, pour sortir les crayons et les carnets. « Nous ne nous sommes

pas éloignés de plus de dix kilomètres de la rive », précise Célestin Bartizel. Et pendant

trois ans, les meilleures œuvres ont été précieusement conservées pour le second livre.

« Il nous arrive même de partir plusieurs jours pour un stage spécifique ou pour un séjour

plus long à Rethel, Sainte-Ménehould ou Vouziers. Le résultat est réussi avec un nouveau

chemin de fer qui privilégie le cheminement géographique et une nouvelle mise en page

qui accueille des textes. « Nous ne voulions pas faire un livre touristique ou historique mais

seulement agrémenter les œuvres de nos commentaires, parfois de nos poèmes, anecdotes ou éléments historiques glanés sur place. »
De page en page, de village en village, on suit les berges de la rivière et c'est une vraie

découverte. Aquarelles, dessins, encres, feutres, pastels ou huiles se succèdent et donnent à voir non seulement quelques très beaux paysages parfois très détaillés mais aussi quelques

magnifiques talents d'artistes. Chacun a un style, une façon de rendre la beauté ou la

singularité d'un sujet. De la minutie de Jean Denis à la poésie de Françoise Gobeault,

chacun a sa technique et sa façon de faire vivre son sujet. Vingt-huit auteurs se partagent

les quelque deux cents pages de ce livre que les Pinceaux voyageurs ont voulu moins

volumineux que le premier ouvrage. 536 œuvres le composent, réparties par chapitre

géographique. Le plaisir qu'ont pris les peintres amateurs à réaliser ce livre et palpable.

C'est un travail de longue haleine qui permet d'apprécier d'authentiques œuvres d'artistes

mais aussi de découvrir notre région comme dans un rêve.

vivement que le soleil revienne!!!
vivement que le soleil revienne!!!
vivement que le soleil revienne!!!
vivement que le soleil revienne!!!

vivement que le soleil revienne!!!

Rédigé par Catherine Launois

Repost 0
Commenter cet article